Saint-Malo, une cité chargée d’histoire

saint-maloSaint-Malo doit son nom au moine gallois Mac Low qui vers le 6è siècle, devint évêque d’Alet, berceau antique de la ville actuelle fondée au milieu du 12è siècle.Intra-muros, fondé sur un îlot rocheux, la cité corsaire est ceinturée de remparts, dont les plus anciens datent du 12è siècle : la promenade agrémenté de tours, portes, bastions et statues, d’illustres malouins est incontournables.
Dans la ville close, le château (15è siècle) abrite l’hôtel de ville et le musée d’Histoire.
La cathédrale Saint-Vincent (12-18è siècle), vitraux de Jean Le Moal et Max Ingrand.
Les maisons d’armateurs témoignent aujourd’hui du glorieux passé de la cité corsaire.

La maison des poètes et des écrivains à pans de bois et à vitraux peints, est la seule habitation rescapée de l’incendie de 1661. En mer accessible à marée basse, l’îlot du Grand Bé où repose l’écrivain romantique Chateaubriand.Saint-Servan, situé à l’embouchure de la Rance, est le berceau de Saint-Malo dès le 1er siècle avant J-C ; Quartier au relief accidenté, Saint-Servan est tourné vers la mer. Les balades le long de la côte sont un vrai bol d’air.

La cité d’Alet, site originel de Saint-Malo offre un panorama exceptionnel sur la cité corsaire et la baie de Saint-Malo.
La tour Solidor (14 è siècle) abrite aujourd’hui le musée du Long-Cours Cap Hornier.
Paramé/Rothéneuf
La grande plage du Sillon bordée par la digue jusqu’à Rochebonne permet de découvrir de belles demeures et villégiatures

Print Friendly, PDF & Email